SAMEDI 4 AOUT – 20H30

Avec plus d’1,5 millions de disques vendus et 4 albums dans le top 10 des charts UK, Maximo Park est l’une des valeurs sures du rock indépendant. Depuis la sortie en 2007 de l’incandescent A Certain Trigger qui propulsa le groupe au même niveau que des Strokes ou Franz Ferdinand,  on pourrait trouver les anglais assagis, dix ans plus tard, avec le plus cool Risk to Exist. Mais ce serait méconnaître leurs fulgurantes prestations scéniques. C’est un retour en grande pompe qui met toujours en exergue le talent mélodique et le sens de l’urgence du combo de Newcastle.

T/O a bien compris que c’est en jetant un pont entre un passé glorieux et un futur radieux que l’on se construit un présent. Le songwriter strasbourgeois aux multiples projets Théo Cloux écrit une nouvelle page de la musique hypnotique. Puisant sans complexe dans la pop lo-fi, le rock orchestral, la kosmiche musik ou encore le garage, sa musique est un coup de pied dans le conformisme de la « rétromania ». Ce jeune prodige reprend la musique progressive d’où on n’aurait pas voulu la voir s’en aller : à la source du progrès. Vertigineux, tendu et surtout vivifiant.

Atum Nophi est un duo de la province du Luxembourg formé début 2016. L’un est chanteur-guitariste et vient du post-hardcore et du math-rock. L’autre est batteur et vient du rock anglais. Ils mixent leurs styles respectifs pour en faire un mélange détonnant et mélodique. Vous serez étonnés d’entendre comment une guitare peut sonner comme une basse et comment à deux, ils donnent l’illusion d’être un groupe au complet… Les belges balancent un rock lourd et puissant, entre hard rock et rock stoner, rappelant Queen Of The Stone Age ou Foo Fighters.

Share